"La réunion est sans objet", a résumé le porte-parole, en référence à la décision de la ville d'Anvers de se retirer du projet de fusion des sept intercommunales composant le gestionnaire de distribution d'énergie. Ce faisant, le projet d'entrée au capital de State Grid passe également à la trappe, a-t-on reconnu. La perspective d'une prise de participation de 14% du capital d'Eandis par l'entreprise étatique chinoise State Grid a suscité de nombreux remous au nord du pays. (Belga)