"J'ai de sérieuses inquiétudes sur l'Aléna", a affirmé M. Trump devant des élus. "L'Aléna a été une catastrophe pour notre pays". "Je m'en fiche de savoir si c'est une révision de l'Aléna ou un tout nouvel Aléna mais nous devons le rendre juste car il est très injuste pour le travailleur américain et très, très injuste pour les entreprises", a ajouté M. Trump. Le président américain a souhaité ajouter un "F" à l'acronyme anglais Nafta pour obtenir un accord "libre et juste" ("free and fair"). Le gouvernement mexicain a indiqué mercredi qu'une éventuelle renégociation de l'Aléna pourrait démarrer début mai. M. Trump a régulièrement fustigé cet accord vieux de 23 ans estimant qu'il était "mauvais" car il a creusé le déficit commercial des Etats-Unis avec le Mexique, qui s'établit actuellement à 60 milliards de dollars. Les échanges de marchandises entre le Mexique et les Etats-Unis représentent quelque 530 milliards de dollars par an. Environ 80% des exportations mexicaines vont aux Etats-Unis. (Belga)

"J'ai de sérieuses inquiétudes sur l'Aléna", a affirmé M. Trump devant des élus. "L'Aléna a été une catastrophe pour notre pays". "Je m'en fiche de savoir si c'est une révision de l'Aléna ou un tout nouvel Aléna mais nous devons le rendre juste car il est très injuste pour le travailleur américain et très, très injuste pour les entreprises", a ajouté M. Trump. Le président américain a souhaité ajouter un "F" à l'acronyme anglais Nafta pour obtenir un accord "libre et juste" ("free and fair"). Le gouvernement mexicain a indiqué mercredi qu'une éventuelle renégociation de l'Aléna pourrait démarrer début mai. M. Trump a régulièrement fustigé cet accord vieux de 23 ans estimant qu'il était "mauvais" car il a creusé le déficit commercial des Etats-Unis avec le Mexique, qui s'établit actuellement à 60 milliards de dollars. Les échanges de marchandises entre le Mexique et les Etats-Unis représentent quelque 530 milliards de dollars par an. Environ 80% des exportations mexicaines vont aux Etats-Unis. (Belga)