Près de 90 travailleurs de RTL Belgium ont été récemment licenciés à la suite du plan de transformation #Evolve et de la baisse des revenus publicitaires en raison de l'arrivée de TF1 sur le marché belge, rappelle le syndicat. "Or, la situation s'est aggravée depuis la crise sanitaire. RTL Group respectera-t-il ses engagements pour sauver l'emploi dans sa filiale belge et la production culturelle en FWB?", s'interroge dès lors la CGSP Culture Médias Bruxelles.

En outre, la transposition des Directives européennes des services des médias audiovisuels aura pour conséquence "d'affaiblir la RTBF, avec le risque, là aussi, d'un nouveau plan d'économies et la perte possible d'emplois durables", s'inquiète le syndicat socialiste. Et ce, alors que la chaîne publique déploie un plan d'aides (#Restart) de près de 14 millions d'euros au secteur culturel à la suite de la crise, ajoute-t-on.

"Le constat est qu'à ce jour, malgré les aides promises par la FWB et la Région bruxelloise, le soutien de la RTBF et les accords avec RTL Group, le secteur culturel francophone est à l'agonie. Il y a urgence", conclut la CGSP.

Près de 90 travailleurs de RTL Belgium ont été récemment licenciés à la suite du plan de transformation #Evolve et de la baisse des revenus publicitaires en raison de l'arrivée de TF1 sur le marché belge, rappelle le syndicat. "Or, la situation s'est aggravée depuis la crise sanitaire. RTL Group respectera-t-il ses engagements pour sauver l'emploi dans sa filiale belge et la production culturelle en FWB?", s'interroge dès lors la CGSP Culture Médias Bruxelles. En outre, la transposition des Directives européennes des services des médias audiovisuels aura pour conséquence "d'affaiblir la RTBF, avec le risque, là aussi, d'un nouveau plan d'économies et la perte possible d'emplois durables", s'inquiète le syndicat socialiste. Et ce, alors que la chaîne publique déploie un plan d'aides (#Restart) de près de 14 millions d'euros au secteur culturel à la suite de la crise, ajoute-t-on. "Le constat est qu'à ce jour, malgré les aides promises par la FWB et la Région bruxelloise, le soutien de la RTBF et les accords avec RTL Group, le secteur culturel francophone est à l'agonie. Il y a urgence", conclut la CGSP.