Les vacanciers et les personnes convertissant des bons à valoir obtenus dans la foulée de voyages annulés en raison de la crise sanitaire soutiennent la reprise de la demande. Les autorités aéroportuaires prévoient que celle-ci va persister tout au long de l'été. Si ces prévisions se vérifient, le nombre de passagers dans l'aéroport londonien pourrait retrouver deux tiers de son niveau d'avant-crise. L'entreprise gestionnaire n'envisage cependant pas de sortir de la zone rouge sur le plan financier et ne prévoit pas de distribuer un dividende cette année. "Nous voulons tous voir les voyages revenir à leur niveau d'avant-crise aussi rapidement que possible. Bien que la hausse du nombre de passagers soit encourageante, nous devons rester réalistes", commente le CEO de l'aéroport, John Holland-Kaye. (Belga)

Les vacanciers et les personnes convertissant des bons à valoir obtenus dans la foulée de voyages annulés en raison de la crise sanitaire soutiennent la reprise de la demande. Les autorités aéroportuaires prévoient que celle-ci va persister tout au long de l'été. Si ces prévisions se vérifient, le nombre de passagers dans l'aéroport londonien pourrait retrouver deux tiers de son niveau d'avant-crise. L'entreprise gestionnaire n'envisage cependant pas de sortir de la zone rouge sur le plan financier et ne prévoit pas de distribuer un dividende cette année. "Nous voulons tous voir les voyages revenir à leur niveau d'avant-crise aussi rapidement que possible. Bien que la hausse du nombre de passagers soit encourageante, nous devons rester réalistes", commente le CEO de l'aéroport, John Holland-Kaye. (Belga)