Ryanair a décidé d'annuler tous ces vols en raison d'"un problème de jours de congés des pilotes dans le planning" mais aussi avec l'objectif de "rétablir sa ponctualité". Elle ne concerne que 2% de l'ensemble de ses vols, n'a de cesse d'insister l'entreprise. Brussels South Charleroi Airport (BSCA) figure parmi les neufs aéroports où des vols seront annulés dans les six prochaines semaines, aux côtés de Barcelone, Dublin, Lisbonne, Londres Stansted, Madrid, Milan Bergamo, Porto et Rome Fiumicino. Tous ont été choisis en raison de l'importante fréquence de liaisons qui y sont assurées par Ryanair mais aussi car les destinations touchées sont desservies plusieurs fois par jour depuis ou vers ces aéroports, explique l'entreprise lundi. Ryanair publiera dans la soirée une liste complète de l'ensemble des vols annulés d'ici à la fin octobre. L'entreprise a passé le week-end entier à établir un planning de ces annulations, a reconnu son CEO Michael O'Leary lors d'une conférence de presse, lundi, à Dublin. De cette manière, ce dernier pense pouvoir proposer une alternative le même jour que le vol annulé à 75% des voyageurs concernés. Cette série d'annulations occasionnera un impact immédiat de 25 millions d'euros sur les comptes de la compagnie irlandaise. "Nous prévoyons un impact allant jusqu'à 5 millions d'euros sur notre rentabilité dans les six semaines à venir. Et nous tablons sur une somme maximale de 20 millions d'euros pour les indemnisations" payées aux voyageurs, a détaillé son patron. (Belga)

Ryanair a décidé d'annuler tous ces vols en raison d'"un problème de jours de congés des pilotes dans le planning" mais aussi avec l'objectif de "rétablir sa ponctualité". Elle ne concerne que 2% de l'ensemble de ses vols, n'a de cesse d'insister l'entreprise. Brussels South Charleroi Airport (BSCA) figure parmi les neufs aéroports où des vols seront annulés dans les six prochaines semaines, aux côtés de Barcelone, Dublin, Lisbonne, Londres Stansted, Madrid, Milan Bergamo, Porto et Rome Fiumicino. Tous ont été choisis en raison de l'importante fréquence de liaisons qui y sont assurées par Ryanair mais aussi car les destinations touchées sont desservies plusieurs fois par jour depuis ou vers ces aéroports, explique l'entreprise lundi. Ryanair publiera dans la soirée une liste complète de l'ensemble des vols annulés d'ici à la fin octobre. L'entreprise a passé le week-end entier à établir un planning de ces annulations, a reconnu son CEO Michael O'Leary lors d'une conférence de presse, lundi, à Dublin. De cette manière, ce dernier pense pouvoir proposer une alternative le même jour que le vol annulé à 75% des voyageurs concernés. Cette série d'annulations occasionnera un impact immédiat de 25 millions d'euros sur les comptes de la compagnie irlandaise. "Nous prévoyons un impact allant jusqu'à 5 millions d'euros sur notre rentabilité dans les six semaines à venir. Et nous tablons sur une somme maximale de 20 millions d'euros pour les indemnisations" payées aux voyageurs, a détaillé son patron. (Belga)