Durant les mois d'été, juillet et août, la fréquentation des passagers à l'aéroport de Charleroi a atteint 35% par rapport à 2019. Par la suite, la deuxième vague Covid-19 a à nouveau influencé le trafic aérien et le nombre de voyageurs a chuté pour atteindre 15% durant le mois de novembre. Les vacances de Noël en décembre, ont fait revenir un peu plus de passagers à Charleroi, soit 124.559 passagers ou 20% du volume de 2019. L'Espagne est en première position du classement des destinations, suivie du Maroc, de la France, de l'Italie et du Portugal, détaille le communiqué de BSCA. L'année qui avait somme toute bien démarré pour l'infrastructure aéroportuaire carolo a été "perturbée par la crise sanitaire sans précédent, imposant d'immenses défis au secteur aérien et réduisant drastiquement notre activité", commente Philippe Verdonck, CEO de BSCA. (Belga)

Durant les mois d'été, juillet et août, la fréquentation des passagers à l'aéroport de Charleroi a atteint 35% par rapport à 2019. Par la suite, la deuxième vague Covid-19 a à nouveau influencé le trafic aérien et le nombre de voyageurs a chuté pour atteindre 15% durant le mois de novembre. Les vacances de Noël en décembre, ont fait revenir un peu plus de passagers à Charleroi, soit 124.559 passagers ou 20% du volume de 2019. L'Espagne est en première position du classement des destinations, suivie du Maroc, de la France, de l'Italie et du Portugal, détaille le communiqué de BSCA. L'année qui avait somme toute bien démarré pour l'infrastructure aéroportuaire carolo a été "perturbée par la crise sanitaire sans précédent, imposant d'immenses défis au secteur aérien et réduisant drastiquement notre activité", commente Philippe Verdonck, CEO de BSCA. (Belga)