L'A380, échec ou succès commercial ? (en images)

© reuters

Airbus A380 © reuters

L'A380 est-il un échec ou un succès commercial ? C'est la grande question qui taraude le secteur aéronautique.

Airbus A380 © reuters

Depuis son lancement en 2007, l'A380 a été commandé à 319 exemplaires par 18 compagnies, et Airbus doit en livrer encore 126.

Airbus A380 © reuters

Mais alors que l'avionneur tablait sur 1.200 commandes pour les 20 ans à venir, l'appareil n'a pas réussi à trouver sa vitesse de croisière sur le plan commercial.

Boeing 747 © REUTERS

A titre de comparaison, et tout en tenant compte d'un environnement radicalement différent, le mythique 747 de Boeing aura été vendu à plus de 1.500 exemplaire sur près de 50 ans.

Airbus A380 © reuters

Autre mauvais signal: Singapore Airlines a renoncé la semaine dernière à reconduire la location d'un de ses A380.

Airbus A380 © REUTERS

Ce lundi, le patron d'Airbus Group Tom Enders a dit envisager des réductions de coûts, alors que le programme A380 n'a toujours pas atteint son seuil de rentabilité.

Airbus A380 © reuters

Afin de se donner du temps, l'avionneur a annoncé en juillet une réduction de la cadence de production de l'appareil, qui sera produit à un exemplaire par mois à partir de 2018, contre 27 au total en 2015, soit de 8 à 10 années de production.

Airbus A380 © reuters

Selon l'avionneur, l'A380 est la meilleure réponse à la hausse constante du trafic aérien, qui double tous les 15 ans. Le Super Jumbo dessert une centaine de destinations, mais peut être accueilli dans 230 aéroports dans le monde.

Airbus A380 © reuters

Airbus A380 © reuters

Airbus A380 © reuters

Une compagnie a mis l'A380 au coeur de sa stratégie: Emirates. Première cliente du Super Jumbo, la compagnie du Golfe a réclamé une remotorisation de l'appareil, comme pour l'A320neo, afin d'accroitre encore sa compétitivité. Mais cette option est pour le moment repoussée par Airbus.

Airbus A380 © reuters

Au total, le programme A380 a coûté entre 18 et 20 milliards d'euros.

Airbus A380 © reuters

Airbus A380 © reuters

Airbus A380 © reuters

Airbus veut croire que les compagnies en auront besoin car le nombre d'aéroports ayant besoin de gros avions, comme Heathrow à Londres ou Los Angeles, "va croitre et plus que doubler au cours des 10-15 prochaines années", a pronostiqué M. Brégier.

Airbus A380 © reuters

Airbus A380 © reuters

Et grâce à capacité de plus de 500 sièges, il offre une consommation de carburant par siège inférieure à celle de tous les gros-porteurs, selon Airbus.

Airbus A380 © reuters

A380 © reuters