Le plan social prévoit la suppression de 79 emplois (61 ouvriers et 18 employés) et le maintien de la production des chokotoffs à Hal. Une mesure de prépension à 52 ans est aussi prévue.

Initialement, la direction voulait transférer la production des bouchées, mignonnettes et chokotoffs vers la Lituanie, la République tchèque et la Pologne. Nonante-neuf emplois auraient dû disparaître. L'usine de Hal ne devait garder que la fabrication des tablettes et bâtons de chocolat.

420 personnes travaillent toujours à l'usine de Hal.

Trends.be, avec Belga

Le plan social prévoit la suppression de 79 emplois (61 ouvriers et 18 employés) et le maintien de la production des chokotoffs à Hal. Une mesure de prépension à 52 ans est aussi prévue. Initialement, la direction voulait transférer la production des bouchées, mignonnettes et chokotoffs vers la Lituanie, la République tchèque et la Pologne. Nonante-neuf emplois auraient dû disparaître. L'usine de Hal ne devait garder que la fabrication des tablettes et bâtons de chocolat. 420 personnes travaillent toujours à l'usine de Hal. Trends.be, avec Belga