Utopia SA exploite trois complexes au Grand-Duché de Luxembourg, cinq aux Pays-Bas, quatre en Belgique (Malines, Turnhout, Aarschot et Lommel) et un en France. Le groupe a accueilli 3,4 millions de visiteurs l'année passée pour un chiffre d'affaires de 41 millions d'euros et un ebitda de 7,5 millions d'euros.

La reprise est encore conditionnée par l'achèvement d'une enquête diligente. En ce qui concerne le rachat des complexes sis en Belgique, Kinepolis demandera l'autorisation de l'Autorité belge de la concurrence.

"Le rachat visé du groupe Utopolis s'inscrit dans la stratégie d'expansion de Kinepolis Group, qui renforce ainsi sa position en France et aux Pays-Bas, et qui ajoute avec le Luxembourg un nouveau marché géographique à son portefeuille", commente Kinepolis dans un communiqué de presse.

Kinepolis a annoncé pas plus tard que mercredi le rachat du cinéma Mégaroyal à Bourgoin-Jallieu, près de Lyon. Un peu plus tôt cette année, c'est un complexe de Brétigny-sur-Orge, à proximité de Paris, et un cinéma situé à Breda, qui faisaient l'objet d'une reprise de la part du groupe belge.

Kinepolis, une entreprise cotée en bourse, compte actuellement 35 cinémas en Belgique, en France, en Espagne, aux Pays-Bas, en Suisse et en Pologne. Le groupe a accueilli 19,7 millions de visiteurs l'an passé pour un chiffre d'affaires de 262,6 millions d'euros et un bénéfice de 35,2 millions d'euros.

Utopia SA exploite trois complexes au Grand-Duché de Luxembourg, cinq aux Pays-Bas, quatre en Belgique (Malines, Turnhout, Aarschot et Lommel) et un en France. Le groupe a accueilli 3,4 millions de visiteurs l'année passée pour un chiffre d'affaires de 41 millions d'euros et un ebitda de 7,5 millions d'euros.La reprise est encore conditionnée par l'achèvement d'une enquête diligente. En ce qui concerne le rachat des complexes sis en Belgique, Kinepolis demandera l'autorisation de l'Autorité belge de la concurrence."Le rachat visé du groupe Utopolis s'inscrit dans la stratégie d'expansion de Kinepolis Group, qui renforce ainsi sa position en France et aux Pays-Bas, et qui ajoute avec le Luxembourg un nouveau marché géographique à son portefeuille", commente Kinepolis dans un communiqué de presse.Kinepolis a annoncé pas plus tard que mercredi le rachat du cinéma Mégaroyal à Bourgoin-Jallieu, près de Lyon. Un peu plus tôt cette année, c'est un complexe de Brétigny-sur-Orge, à proximité de Paris, et un cinéma situé à Breda, qui faisaient l'objet d'une reprise de la part du groupe belge.Kinepolis, une entreprise cotée en bourse, compte actuellement 35 cinémas en Belgique, en France, en Espagne, aux Pays-Bas, en Suisse et en Pologne. Le groupe a accueilli 19,7 millions de visiteurs l'an passé pour un chiffre d'affaires de 262,6 millions d'euros et un bénéfice de 35,2 millions d'euros.