"Cette réduction serait en grande partie réalisée par des départs naturels, menant le nombre de personnes concernées par les licenciements à maximum 1.700", selon le CEO d'ING Belgique, Rik Vandenberghe, dans une communication de la direction au personnel. Pour Philippe Samek, responsable CNE pour le secteur de la Finance, "il est encore trop tôt pour en parler (des 1.700 licenciements, ndlr) car cela fait l'objet de la négociation sociale". (Belga)