"Vous devez savoir que la privatisation, ce sont 10.000 emplois qui sont menacés à l'horizon 2020", a-t-il précisé. Le président s'est aussi prononcé sur la précarisation de l'emploi statuaire et contractuel, au recours à l'intérim dans la fonction publique ainsi qu'à la réforme des pensions et à l'instauration d'un service minimum. "Le service minimum, c'est toute la sécurité sur les rails qui est en danger". Après ce premier discours, le cortège s'est mis en route vers le rond-point Joséphine-charlotte. (Belga)

"Vous devez savoir que la privatisation, ce sont 10.000 emplois qui sont menacés à l'horizon 2020", a-t-il précisé. Le président s'est aussi prononcé sur la précarisation de l'emploi statuaire et contractuel, au recours à l'intérim dans la fonction publique ainsi qu'à la réforme des pensions et à l'instauration d'un service minimum. "Le service minimum, c'est toute la sécurité sur les rails qui est en danger". Après ce premier discours, le cortège s'est mis en route vers le rond-point Joséphine-charlotte. (Belga)