"L'administrateur délégué a dénoncé son contrat début mai. Il y a un préavis de 3 mois qui a débuté hier et qui court jusqu'à la fin du mois d'août", selon un porte-parole de la SNCB. Le ministre espère toutefois que Jo Cornu restera plus longtemps. "Nous négocions toujours le prochain contrat de gestion et le futur plan de transport. Nous espérons qu'il est prêt à une certaine flexibilité pour mettre le pied à l'étrier à son successeur." (Belga)

"L'administrateur délégué a dénoncé son contrat début mai. Il y a un préavis de 3 mois qui a débuté hier et qui court jusqu'à la fin du mois d'août", selon un porte-parole de la SNCB. Le ministre espère toutefois que Jo Cornu restera plus longtemps. "Nous négocions toujours le prochain contrat de gestion et le futur plan de transport. Nous espérons qu'il est prêt à une certaine flexibilité pour mettre le pied à l'étrier à son successeur." (Belga)