On le repère à son rire d'adolescent au dernier étage du 6555 Barton Avenue, à Los Angeles. Un faux air de Groucho Marx, sans moustache et sans cigare, Le rire typique des " joueurs voraces "... Un sens du jeu que lui aurait transmis son agent de change de père, Walter Katzenberg. A 68 ans, Jeffrey Katzenberg en fait 10 de moins. Pull col en V sur t-shirt blanc, le bulldozer d'Hollywood, connu pour enchaîner les petits-déjeuners de travail dès l'aube, a toujours un as dans sa manche. Dans les années 2000, Shrek, l'ogre verdâtre fut l'instrument de sa revanche sur Disney. Aujourd'hui, son dernier défi s'appelle Quibi (abréviation de Quick Bites), une plateforme vidéo en préparation, qui veut révolutionner Hollywood en devenant le Netflix du format court. Une sorte d'hybride entre un Spotify de l'information et un HBO des mini-séries haut de gamme, l'ultime pari du vétéran de l'animation chez Disney intrigue autant qu'il fascine.
...