Le départ contraint de Stéphane Richard, PDG d'Orange depuis 2011, condamné en novembre dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, avait précipité la nomination d'une nouvelle direction, dans le cadre d'une gouvernance dissociée entre la direction générale et la présidence non exécutive. M. Aschenbroich, dont la candidature avait été notamment soutenue par l'Etat actionnaire, va former un tandem avec Christel Heydemann, 47 ans, devenue directrice générale début avril. Pour compléter le duo et aller au bout de son mandat de quatre ans à la présidence du groupe, M. Aschenbroich, 67 ans, dépassera nécessairement la limite d'âge, que les statuts de l'entreprise fixent à 70 ans. C'est pourquoi le conseil d'administration d'Orange a présenté jeudi à l'assemblée générale une modification des statuts pour qu'un mandat puisse se terminer au-delà de l'âge limite. Après avoir un temps indiqué vouloir voter contre une telle modification, le conseil de surveillance du fonds actionnarial salarié FCPE Orange actions (6,6% du capital et 10,02% des droits de votes) a décidé de soutenir "par un vote majoritaire" la résolution visant la nomination de Jacques Aschenbroich, avait-il annoncé dans un communiqué mi-avril. Cette résolution a été adoptée jeudi par les actionnaires à plus de 90%. (Belga)

Le départ contraint de Stéphane Richard, PDG d'Orange depuis 2011, condamné en novembre dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, avait précipité la nomination d'une nouvelle direction, dans le cadre d'une gouvernance dissociée entre la direction générale et la présidence non exécutive. M. Aschenbroich, dont la candidature avait été notamment soutenue par l'Etat actionnaire, va former un tandem avec Christel Heydemann, 47 ans, devenue directrice générale début avril. Pour compléter le duo et aller au bout de son mandat de quatre ans à la présidence du groupe, M. Aschenbroich, 67 ans, dépassera nécessairement la limite d'âge, que les statuts de l'entreprise fixent à 70 ans. C'est pourquoi le conseil d'administration d'Orange a présenté jeudi à l'assemblée générale une modification des statuts pour qu'un mandat puisse se terminer au-delà de l'âge limite. Après avoir un temps indiqué vouloir voter contre une telle modification, le conseil de surveillance du fonds actionnarial salarié FCPE Orange actions (6,6% du capital et 10,02% des droits de votes) a décidé de soutenir "par un vote majoritaire" la résolution visant la nomination de Jacques Aschenbroich, avait-il annoncé dans un communiqué mi-avril. Cette résolution a été adoptée jeudi par les actionnaires à plus de 90%. (Belga)