"Nous sommes choqués et attristés par la brutalité de l'agression russe contre l'Ukraine et les souffrances auxquelles le peuple ukrainien fait face", déclare le groupe dans un communiqué publié sur son site. "En tant qu'entreprise de santé avec une vocation claire, nous continuons à sécuriser l'approvisionnement et l'accès aux médicaments essentiels et vaccins à tous les patients", souligne-t-il. L'arrêt de nouvelles dépenses comprend "les activités de publicité et de promotion et l'arrêt du recrutement de patients pour les essais cliniques en cours, tout en continuant à traiter ceux déjà intégrés dans nos programmes". "Arrêter l'ensemble de nos opérations reviendrait à priver ceux qui en ont besoin de médicaments essentiels et de vaccins. Cela irait à l'encontre de notre vocation", explique le groupe. Le laboratoire indique par ailleurs que sa fondation "accélère les donations de médicaments essentiels et vaccins pour les patients en Ukraine et les réfugiés ukrainiens". "À ce jour, 10,5 millions de traitements quotidiens (notamment des insulines, antiépileptiques et médicaments d'urgence) ont été donnés et pourraient bénéficier potentiellement à 360.000 patients", dit-il. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté mercredi les entreprises françaises implantées en Russie à cesser de soutenir "la machine de guerre" russe et à quitter ce pays. (Belga)

"Nous sommes choqués et attristés par la brutalité de l'agression russe contre l'Ukraine et les souffrances auxquelles le peuple ukrainien fait face", déclare le groupe dans un communiqué publié sur son site. "En tant qu'entreprise de santé avec une vocation claire, nous continuons à sécuriser l'approvisionnement et l'accès aux médicaments essentiels et vaccins à tous les patients", souligne-t-il. L'arrêt de nouvelles dépenses comprend "les activités de publicité et de promotion et l'arrêt du recrutement de patients pour les essais cliniques en cours, tout en continuant à traiter ceux déjà intégrés dans nos programmes". "Arrêter l'ensemble de nos opérations reviendrait à priver ceux qui en ont besoin de médicaments essentiels et de vaccins. Cela irait à l'encontre de notre vocation", explique le groupe. Le laboratoire indique par ailleurs que sa fondation "accélère les donations de médicaments essentiels et vaccins pour les patients en Ukraine et les réfugiés ukrainiens". "À ce jour, 10,5 millions de traitements quotidiens (notamment des insulines, antiépileptiques et médicaments d'urgence) ont été donnés et pourraient bénéficier potentiellement à 360.000 patients", dit-il. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté mercredi les entreprises françaises implantées en Russie à cesser de soutenir "la machine de guerre" russe et à quitter ce pays. (Belga)