L'accord prévoit que la société Eni, appartenant en partie à l'État italien, détiendra une participation de 25% dans une coentreprise impliquant QatarEnergy. Cette coentreprise détiendra une participation de 12,5% du projet "North Field East". Ce dernier a pour objectif de booster les capacités d'export en gaz du Qatar, de 77 millions de tonnes à 110 millions annuellement. La production devrait débuter en 2025 et l'accord couvre une période de 27 ans. Le Qatar a déjà passé un accord similaire avec la compagnie française Total Énergies. L'Italie dépend beaucoup du gaz russe pour son approvisionnement énergétique. Depuis l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes, le pays cherche toutefois à diminuer sa dépendance en liant des accords. L'Algérie fait également partie des partenaires potentiels de l'Italie. (Belga)

L'accord prévoit que la société Eni, appartenant en partie à l'État italien, détiendra une participation de 25% dans une coentreprise impliquant QatarEnergy. Cette coentreprise détiendra une participation de 12,5% du projet "North Field East". Ce dernier a pour objectif de booster les capacités d'export en gaz du Qatar, de 77 millions de tonnes à 110 millions annuellement. La production devrait débuter en 2025 et l'accord couvre une période de 27 ans. Le Qatar a déjà passé un accord similaire avec la compagnie française Total Énergies. L'Italie dépend beaucoup du gaz russe pour son approvisionnement énergétique. Depuis l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes, le pays cherche toutefois à diminuer sa dépendance en liant des accords. L'Algérie fait également partie des partenaires potentiels de l'Italie. (Belga)