La nouvelle n'est pas une réelle surprise puisque la compagnie avait déjà annoncé, il y a une dizaine de jours, lors de la présentation de ses chiffres annuels 2021, que la liaison avec Moscou était "susceptible d'être modifiée". Depuis lors, aucune solution au conflit russo-ukrainien n'est intervenue. En réponse aux sanctions occidentales, la Russie a même fermé son espace aérien aux compagnies de l'Union européenne, entre autres. La décision a donc été prise de reporter les vols. Selon le planning actuel, Brussels Airlines desservira la capitale russe au plus tôt à la fin du mois de mai, si la situation le permet. Des vols vers Saint-Pétersbourg sont également programmés par la compagnie belge avant la fin du mois de mai. Ce planning restera inchangé pour l'instant. La fermeture de l'espace aérien russe n'a pas d'autres conséquences directes pour Brussels Airlines, la compagnie ne desservant pas les destinations asiatiques pour lesquelles la Russie doit habituellement être survolée. (Belga)

La nouvelle n'est pas une réelle surprise puisque la compagnie avait déjà annoncé, il y a une dizaine de jours, lors de la présentation de ses chiffres annuels 2021, que la liaison avec Moscou était "susceptible d'être modifiée". Depuis lors, aucune solution au conflit russo-ukrainien n'est intervenue. En réponse aux sanctions occidentales, la Russie a même fermé son espace aérien aux compagnies de l'Union européenne, entre autres. La décision a donc été prise de reporter les vols. Selon le planning actuel, Brussels Airlines desservira la capitale russe au plus tôt à la fin du mois de mai, si la situation le permet. Des vols vers Saint-Pétersbourg sont également programmés par la compagnie belge avant la fin du mois de mai. Ce planning restera inchangé pour l'instant. La fermeture de l'espace aérien russe n'a pas d'autres conséquences directes pour Brussels Airlines, la compagnie ne desservant pas les destinations asiatiques pour lesquelles la Russie doit habituellement être survolée. (Belga)