"Tous les services de la banque vont être touchés par cette restructuration. Le déclenchement d'une procédure Renault dans une banque, c'est assez surprenant", a indiqué un représentant CNE. "Généralement, quand une grande banque commence, les autres suivent", redoute Geoffrey Hantsot, représentant national CNE, qui n'exclut pas la tenue d'actions ce lundi. D'après un représentant du SETCa, le Premier ministre Charles Michel devait rencontrer les responsables syndicaux en début d'après-midi pour aborder le dossier ING. (Belga)