L'Institut des comptes nationaux (ICN), qui doit publier ce vendredi une nouvelle estimation de la dette publique belge, a décidé d'intégrer la dette d'Infrabel à celle de l'Etat. Cela portera la dette publique à 2 milliards d'euros de plus que prévu, ou 0,5% du produit intérieur brut.

Cette décision de l'ICN fait suite à l'examen approfondi des comptes de l'entreprise, qui avait été exigé par Eurostat, l'office statistique européen.

L'Institut des comptes nationaux (ICN), qui doit publier ce vendredi une nouvelle estimation de la dette publique belge, a décidé d'intégrer la dette d'Infrabel à celle de l'Etat. Cela portera la dette publique à 2 milliards d'euros de plus que prévu, ou 0,5% du produit intérieur brut. Cette décision de l'ICN fait suite à l'examen approfondi des comptes de l'entreprise, qui avait été exigé par Eurostat, l'office statistique européen.