Bruxelles est en tête de liste en termes d'augmentation des prix, avec une hausse de 31%. Elle est suivie par la Flandre (+29%) et la Wallonie (+24%). Ces différences ne sont pas surprenantes car il existe encore des écarts de salaires entre les Régions, analyse Immoweb. Les prix dans les zones urbaines ont connu la plus forte augmentation en Flandre, avec une progression de 38% au cours des dix dernières années. La pandémie de coronavirus a également intensifié cette tendance à la hausse. Depuis avril 2020, les prix de l'immobilier dans le pays ont augmenté de 10,4%. C'est presque le double de l'augmentation annuelle enregistrée au cours des mois précédant la crise. À cela s'ajoute en outre le désir plus prononcé depuis l'arrivée du Covid-19 de davantage d'espace et de verdure. Pour son baromètre des prix, Immoweb s'est basé sur les annonces que les agents immobiliers, les propriétaires et les notaires publient sur sa plateforme. (Belga)

Bruxelles est en tête de liste en termes d'augmentation des prix, avec une hausse de 31%. Elle est suivie par la Flandre (+29%) et la Wallonie (+24%). Ces différences ne sont pas surprenantes car il existe encore des écarts de salaires entre les Régions, analyse Immoweb. Les prix dans les zones urbaines ont connu la plus forte augmentation en Flandre, avec une progression de 38% au cours des dix dernières années. La pandémie de coronavirus a également intensifié cette tendance à la hausse. Depuis avril 2020, les prix de l'immobilier dans le pays ont augmenté de 10,4%. C'est presque le double de l'augmentation annuelle enregistrée au cours des mois précédant la crise. À cela s'ajoute en outre le désir plus prononcé depuis l'arrivée du Covid-19 de davantage d'espace et de verdure. Pour son baromètre des prix, Immoweb s'est basé sur les annonces que les agents immobiliers, les propriétaires et les notaires publient sur sa plateforme. (Belga)