Le constructeur ambitionne d'être, d'ici 2025, le troisième vendeur de voitures électriques ou à hydrogène au monde. L'entreprise veut en écouler annuellement 560.000 des premières et 110.000 des secondes.

Avec cette annonce, Hyundai emboite le pas à certains concurrents, dont Volkswagen qui a également indiqué massivement investir dans les voitures électriques ou à moindres émissions. Si les plans du Sud-coréen aboutissent, il représentera 5% du marché automobile, contre 4% actuellement, estime-t-il.