Huawei présentera son nouveau smartphone lors d'une conférence de presse mondiale le 19 septembre à Munich. Le Mate 30 et sa version évoluée, le Mate 30 Pro, sont les nouveaux modèles haut de gamme de la marque et doivent rivaliser avec les Galaxy Note de Samsung. Mais présentation ne veut pas dire commercialisation car ce nouveau smartphone fait l'objet de moult spéc...

Huawei présentera son nouveau smartphone lors d'une conférence de presse mondiale le 19 septembre à Munich. Le Mate 30 et sa version évoluée, le Mate 30 Pro, sont les nouveaux modèles haut de gamme de la marque et doivent rivaliser avec les Galaxy Note de Samsung. Mais présentation ne veut pas dire commercialisation car ce nouveau smartphone fait l'objet de moult spéculations. Il s'agit de la première nouveauté signée par le constructeur chinois depuis l'interdiction faite aux firmes américaines (Google, Facebook, etc.) de collaborer avec lui. Cet embargo a bénéficié d'un dernier sursis de 90 jours (jusqu'au 19 novembre) cet été mais qui ne concerne pas les nouveaux modèles. Donc, à moins que l'administration Trump ne bouge à nouveau, le Mate 30 ne disposera pas des applications Google ou Facebook. Google a d'ailleurs confirmé que le nouveau modèle ne posséderait pas la dernière version sous licence d'Android. Concrètement, le Mate 30 ne proposera ni Gmail, ni YouTube, Google Maps, Facebook, Messenger, WhatsApp ou Instagram. Une véritable catastrophe pour le groupe chinois, aggravée par le fait qu'à part des téléchargements manuels non dénués de risques en matière de sécurité, aucune de ses applications ne sera téléchargeable via Google Play Store, lui aussi absent du modèle. Deux solutions s'offrent dès lors à Huawei. Soit installer son propre système d'exploitation. Mais peu d'experts imaginent Harmony OS déjà au point. Soit utiliser, comme il y est obligé en Chine, la version open source d'Android et son propre magasin d'applications, l'AppGallery. L'un comme l'autre étant très limités, tout porte à croire que si Huawei mettra bien l'accent sur les avancées de son modèle (nouveau processeur compatible 5 G, nouveaux objectifs photos signés Leica), il ne le commercialisera dans un premier temps qu'à très petite échelle.