Les consommateurs continuent à rencontrer des problèmes alors que les voyages sont à nouveau autorisés dans certains pays d'Europe, remarque Test Achats. De nombreuses personnes veulent annuler leur départ, notamment par crainte d'être infectés. Des compagnies aériennes refusent toujours de rembourser les passagers dont le vol a été annulé et les bons de valeur mettent beaucoup de temps à arriver, déplore l'organisation. "La législation est pourtant claire et doit donc être correctement appliquée par les compagnies aériennes", ajoute-t-elle. Depuis peu, Test Achats reçoit également des plaintes au sujet de vols à prix attractifs qui sont annulés dans un délai très court, parfois quelques minutes à peine après la confirmation de la réservation. Les compagnies tentent ensuite d'imposer un "voucher" mais ne remplissent pas leur obligation de procéder à un remboursement rapide ou de proposer un vol alternatif sans aucun frais supplémentaire, ajoute l'association qui dénonce des "pratiques inacceptables". Elle demande que l'enquête de l'administration, annoncée par la ministre des Consommateurs Nathalie Muylle, soit rapidement menée. (Belga)

Les consommateurs continuent à rencontrer des problèmes alors que les voyages sont à nouveau autorisés dans certains pays d'Europe, remarque Test Achats. De nombreuses personnes veulent annuler leur départ, notamment par crainte d'être infectés. Des compagnies aériennes refusent toujours de rembourser les passagers dont le vol a été annulé et les bons de valeur mettent beaucoup de temps à arriver, déplore l'organisation. "La législation est pourtant claire et doit donc être correctement appliquée par les compagnies aériennes", ajoute-t-elle. Depuis peu, Test Achats reçoit également des plaintes au sujet de vols à prix attractifs qui sont annulés dans un délai très court, parfois quelques minutes à peine après la confirmation de la réservation. Les compagnies tentent ensuite d'imposer un "voucher" mais ne remplissent pas leur obligation de procéder à un remboursement rapide ou de proposer un vol alternatif sans aucun frais supplémentaire, ajoute l'association qui dénonce des "pratiques inacceptables". Elle demande que l'enquête de l'administration, annoncée par la ministre des Consommateurs Nathalie Muylle, soit rapidement menée. (Belga)