"Nous partirons s'il le faut", a déclaré le président américain devant des employés d'une usine chimique de la société Shell, située en Pennsylvanie. "Nous savons qu'ils nous entubent depuis des années et cela n'arrivera plus jamais", a encore lancé le milliardaire républicain. (Belga)