Le but de ces impôts est de mettre la pression sur Pékin avant des négociations de haut niveau entre les deux principales puissances économiques de la planète, qui auront lieu plus tard ce mois-ci. Le Washington Post et le Wall Street Journal, citant des sources anonymes, évoquent des taxes de 10%, plutôt que les 25% évoqués jusqu'à présent. Le président américain Donald Trump avait déjà imposé des tarifs douaniers de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Il a aussi promulgué des taxes douanières supplémentaires de 25% sur 50 milliards de marchandises en provenance de Chine. Cette perspective de nouvelles taxes éloignent l'espoir d'un apaisement imminent des tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Pourtant, au cours de la semaine écoulée, Washington et Pékin se sont dits prêts à reprendre le dialogue pour éviter une escalade dans leur guerre commerciale, qui commence à faire souffrir les entreprises américaines implantées en Chine. (Belga)

Le but de ces impôts est de mettre la pression sur Pékin avant des négociations de haut niveau entre les deux principales puissances économiques de la planète, qui auront lieu plus tard ce mois-ci. Le Washington Post et le Wall Street Journal, citant des sources anonymes, évoquent des taxes de 10%, plutôt que les 25% évoqués jusqu'à présent. Le président américain Donald Trump avait déjà imposé des tarifs douaniers de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Il a aussi promulgué des taxes douanières supplémentaires de 25% sur 50 milliards de marchandises en provenance de Chine. Cette perspective de nouvelles taxes éloignent l'espoir d'un apaisement imminent des tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Pourtant, au cours de la semaine écoulée, Washington et Pékin se sont dits prêts à reprendre le dialogue pour éviter une escalade dans leur guerre commerciale, qui commence à faire souffrir les entreprises américaines implantées en Chine. (Belga)