Les travailleurs fustigent notamment la multiplication des contrats précaires pour les ouvriers. La FGTB, qui avait procédé à une distribution de tracts sur les deux sites lundi, réclame également une égalité de traitement en cas de départ volontaire entre les ouvriers d'une part, et les cadres et employés d'autre part. Une nouvelle réunion avec la direction est prévue en fin de matinée ce mardi.

"L'action se poursuit ce mardi matin. Il n'y a pas de piquet de grève mais nous sommes rassemblés à l'intérieur des locaux. Certaines personnes engagées avec des contrats précaires ont repris le travail mais on peut dire que la production est en bonne partie à l'arrêt. Une nouvelle réunion avec la direction est prévue vers 11h30. Nous espérons que la direction nous soumettra des propositions concrètes", indique Imdat Gunes, le président de la délégation FGTB chez GSK.

Les travailleurs fustigent notamment la multiplication des contrats précaires pour les ouvriers. La FGTB, qui avait procédé à une distribution de tracts sur les deux sites lundi, réclame également une égalité de traitement en cas de départ volontaire entre les ouvriers d'une part, et les cadres et employés d'autre part. Une nouvelle réunion avec la direction est prévue en fin de matinée ce mardi."L'action se poursuit ce mardi matin. Il n'y a pas de piquet de grève mais nous sommes rassemblés à l'intérieur des locaux. Certaines personnes engagées avec des contrats précaires ont repris le travail mais on peut dire que la production est en bonne partie à l'arrêt. Une nouvelle réunion avec la direction est prévue vers 11h30. Nous espérons que la direction nous soumettra des propositions concrètes", indique Imdat Gunes, le président de la délégation FGTB chez GSK.