"On peut parler d'augmentation de la productivité, mais pas sur le dos des travailleurs", a ajouté M. Abdissi. "Nous avons déjà augmenté la productivité de 6%, les directions aussi peuvent faire un effort." "Les cheminots sont comme des citrons pressés, la circulaire sur les jours de crédit est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase", a-t-il rappelé. Tout en déplorant les actes de sabotage perpétrés mercredi matin sur le réseau ferroviaire en Wallonie, il s'est dit "quasiment persuadé" que ceux-ci n'étaient pas le chef des affiliés de la CGSP Cheminots: "les cheminots sont conscients de l'importance de leur outil de travail". Marianne Lerouge, qui ne connaissait pas la teneur des actes commis, a de son côté insisté sur l'aspect "émotionnel" de la grève, ce qui peut selon elle expliquer des modes d'expression malencontreux de toutes parts. (Belga)

"On peut parler d'augmentation de la productivité, mais pas sur le dos des travailleurs", a ajouté M. Abdissi. "Nous avons déjà augmenté la productivité de 6%, les directions aussi peuvent faire un effort." "Les cheminots sont comme des citrons pressés, la circulaire sur les jours de crédit est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase", a-t-il rappelé. Tout en déplorant les actes de sabotage perpétrés mercredi matin sur le réseau ferroviaire en Wallonie, il s'est dit "quasiment persuadé" que ceux-ci n'étaient pas le chef des affiliés de la CGSP Cheminots: "les cheminots sont conscients de l'importance de leur outil de travail". Marianne Lerouge, qui ne connaissait pas la teneur des actes commis, a de son côté insisté sur l'aspect "émotionnel" de la grève, ce qui peut selon elle expliquer des modes d'expression malencontreux de toutes parts. (Belga)