Cette journée d'actions vise à dénoncer un malaise général dans le secteur public. Le front commun syndical dénonce un manque de moyens et de respect du dialogue social de la part des autorités. Les représentants des travailleurs veulent réclamer plus de pouvoir d'achat, d'investissements ainsi que le renforcement des pensions. Les actions s'étendront à tous les services publics, fédéraux, communautaires et régionaux. Sur le rail, la circulation des trains sera très fortement perturbée jusque mardi soir. Le réseau ferroviaire sera fermé dans les provinces de Liège, Luxembourg ainsi que Namur, et seul un quart des trains circuleront dans le reste du pays. Les réseaux du Tec, de la Stib et de De Lijn seront également perturbés. Des administrations régionales et communales seront par ailleurs fermées. Une partie importante du personnel des prisons belges participera aussi à la grève, tandis que bpost prévoit des perturbations sur les services dans les bureaux de poste, du Contact Center, la collecte, le traitement, la distribution des lettres et des paquets. Dans l'enseignement, le syndicat socialiste flamand ACOD Onderwijs se joindra au mouvement de grève et la CGSP couvrira les enseignants participants mais ne mobilisera pas massivement ses affiliés, déjà impliqués dans une série de manifestations pour réclamer un changement de cap de la politique scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les personnels de la RTBF et de la VRT prendront part à la grève eux aussi. Des actions régionales auront également lieu avec l'installation de piquets de grève dans plusieurs secteurs. (Belga)

Cette journée d'actions vise à dénoncer un malaise général dans le secteur public. Le front commun syndical dénonce un manque de moyens et de respect du dialogue social de la part des autorités. Les représentants des travailleurs veulent réclamer plus de pouvoir d'achat, d'investissements ainsi que le renforcement des pensions. Les actions s'étendront à tous les services publics, fédéraux, communautaires et régionaux. Sur le rail, la circulation des trains sera très fortement perturbée jusque mardi soir. Le réseau ferroviaire sera fermé dans les provinces de Liège, Luxembourg ainsi que Namur, et seul un quart des trains circuleront dans le reste du pays. Les réseaux du Tec, de la Stib et de De Lijn seront également perturbés. Des administrations régionales et communales seront par ailleurs fermées. Une partie importante du personnel des prisons belges participera aussi à la grève, tandis que bpost prévoit des perturbations sur les services dans les bureaux de poste, du Contact Center, la collecte, le traitement, la distribution des lettres et des paquets. Dans l'enseignement, le syndicat socialiste flamand ACOD Onderwijs se joindra au mouvement de grève et la CGSP couvrira les enseignants participants mais ne mobilisera pas massivement ses affiliés, déjà impliqués dans une série de manifestations pour réclamer un changement de cap de la politique scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les personnels de la RTBF et de la VRT prendront part à la grève eux aussi. Des actions régionales auront également lieu avec l'installation de piquets de grève dans plusieurs secteurs. (Belga)