A leur sortie de la réunion de conciliation, les deux syndicats se sont montrés très déçus, déplorant que la direction veuille "passer en force" et en l'absence de la moindre concertation. La direction affirme qu'elle ne veut pas toucher aux fondamentaux du statut du personnel du rail. "La règlementation doit néanmoins être modernisée pour répondre aux nouveaux besoins du personnel et de l'entreprise, sans perdre de vue la situation financière et opérationnelle difficile des chemins de fer belges." Selon la direction, les propositions répétées lors de la réunion visent à "améliorer l'équilibre entre vies privée et professionnelle", "confirmer un bon statut social", "harmoniser les primes des différents groupes de personnel" et "adapter les conditions de certaines catégories de personnel pour rencontrer les besoins opérationnels, également à la demande du personnel lui-même". Enfin, la direction veut "rectifier un certain nombre d'adaptations erronées de la législation pour réaliser des améliorations de productivité". Ces mesures ont pour objectif global de "moderniser la règlementation" et de renforcer un traitement "correct et objectif du personnel". Les mesures sont maintenues et seront discutées lors de la commission paritaire de mercredi, conclut la direction de HR Rail. (Belga)

A leur sortie de la réunion de conciliation, les deux syndicats se sont montrés très déçus, déplorant que la direction veuille "passer en force" et en l'absence de la moindre concertation. La direction affirme qu'elle ne veut pas toucher aux fondamentaux du statut du personnel du rail. "La règlementation doit néanmoins être modernisée pour répondre aux nouveaux besoins du personnel et de l'entreprise, sans perdre de vue la situation financière et opérationnelle difficile des chemins de fer belges." Selon la direction, les propositions répétées lors de la réunion visent à "améliorer l'équilibre entre vies privée et professionnelle", "confirmer un bon statut social", "harmoniser les primes des différents groupes de personnel" et "adapter les conditions de certaines catégories de personnel pour rencontrer les besoins opérationnels, également à la demande du personnel lui-même". Enfin, la direction veut "rectifier un certain nombre d'adaptations erronées de la législation pour réaliser des améliorations de productivité". Ces mesures ont pour objectif global de "moderniser la règlementation" et de renforcer un traitement "correct et objectif du personnel". Les mesures sont maintenues et seront discutées lors de la commission paritaire de mercredi, conclut la direction de HR Rail. (Belga)