Les contrôleurs aériens avaient annoncé mardi un arrêt de travail pour protester contre une pression au travail jugée trop élevée. La grève a débuté mardi soir à 22h00 et a été suivie par vagues de deux heures réparties entre différents aéroports: Brussels Airport (22-00); Ostende (00-02); Liège (02-04); toute la Belgique (04-06); Charleroi (06-08). Si tout l'espace aérien belge a été rouvert à 06h00, l'action touche maintenant l'aéroport de Charleroi. En conséquence, 16 départs ont dû être retardés, aucun avion ne pouvant décoller. "Cela aura des répercussions toute la journée vu que ces appareils effectuent des rotations et doivent revenir à Charleroi" pour effectuer d'autres trajets, précise M. Grassa. Selon le site web de l'aéroport wallon, aucune arrivée n'est prévue durant le laps de temps concerné par l'arrêt de travail. (Belga)

Les contrôleurs aériens avaient annoncé mardi un arrêt de travail pour protester contre une pression au travail jugée trop élevée. La grève a débuté mardi soir à 22h00 et a été suivie par vagues de deux heures réparties entre différents aéroports: Brussels Airport (22-00); Ostende (00-02); Liège (02-04); toute la Belgique (04-06); Charleroi (06-08). Si tout l'espace aérien belge a été rouvert à 06h00, l'action touche maintenant l'aéroport de Charleroi. En conséquence, 16 départs ont dû être retardés, aucun avion ne pouvant décoller. "Cela aura des répercussions toute la journée vu que ces appareils effectuent des rotations et doivent revenir à Charleroi" pour effectuer d'autres trajets, précise M. Grassa. Selon le site web de l'aéroport wallon, aucune arrivée n'est prévue durant le laps de temps concerné par l'arrêt de travail. (Belga)