Le syndicat Unite a quitté les négociations après qu'une grande majorité de ses membres ont rejeté les propositions de la direction. Dès lors, quelque 2.700 travailleurs devraient arrêter le travail les 10 et 11 janvier. "Nous ferons en sorte que tous nos clients arrivent à destination", a assuré un porte-parole de la compagnie aérienne. "Nous nous efforçons à présent de protéger nos clients contre cette action inutile et totalement injustifiée", a-t-il ajouté. Des grèves prévues le jour de Noël et le 26 décembre avaient finalement été annulées afin de donner une chance à la négociation. Selon Unite, le salaire des nouveaux embauchés depuis 2010 est actuellement si faible qu'"un nombre significatif d'employés sont contraints d'avoir un second emploi". British Airways rétorque que ces rémunérations sont semblables à ce que d'autres compagnies aériennes britanniques proposent à leurs travailleurs. (Belga)

Le syndicat Unite a quitté les négociations après qu'une grande majorité de ses membres ont rejeté les propositions de la direction. Dès lors, quelque 2.700 travailleurs devraient arrêter le travail les 10 et 11 janvier. "Nous ferons en sorte que tous nos clients arrivent à destination", a assuré un porte-parole de la compagnie aérienne. "Nous nous efforçons à présent de protéger nos clients contre cette action inutile et totalement injustifiée", a-t-il ajouté. Des grèves prévues le jour de Noël et le 26 décembre avaient finalement été annulées afin de donner une chance à la négociation. Selon Unite, le salaire des nouveaux embauchés depuis 2010 est actuellement si faible qu'"un nombre significatif d'employés sont contraints d'avoir un second emploi". British Airways rétorque que ces rémunérations sont semblables à ce que d'autres compagnies aériennes britanniques proposent à leurs travailleurs. (Belga)