Les centres de distribution de Courcelles, Marche et Genk sont à l'arrêt depuis samedi, tandis que le site de Wevelgem est paralysé depuis dimanche après-midi. Les travailleurs de Lidl mènent des actions depuis plusieurs jours afin de protester contre la charge de travail. Une proposition de la direction pour offrir une solution temporaire a été proposée aux travailleurs. Les syndicats chrétien et libéral la soutiennent, mais le SETCa/BBTK la juge insuffisante. Il déplore le fait qu'elle ne couvre qu'une période de six mois. On ignore encore combien de magasins seront fermés lundi. Vendredi et samedi, une centaine de grandes surfaces de l'enseigne n'avaient pas ouvert leurs portes. (Belga)