Dans un communiqué, envoyé au lendemain d'une réunion de son bureau exécutif national et alors que syndicats et directions ferroviaires sont à nouveau autour de la table pour tenter de trouver une solution au conflit social né d'une circulaire sur les jours de crédit, la CGSP Cheminots déplore "le climat social détestable" au sein des entreprises ferroviaires, "avec le recours systématique aux huissiers de justice, le dépôt de plaintes auprès des tribunaux et l'annonce de sanctions à l'égard des grévistes". Le syndicat reproche également aux directions de manquer "d'esprit constructif" et de présenter des textes "pratiquement identiques à l'issue des deux dernières réunions". "Dans ces conditions et à défaut d'avancées significatives dans les prochaines heures, le bureau exécutif national a mandaté le secrétariat national pour le dépôt d'un préavis de grève reconductible", avertit encore la CGSP Cheminots, qui rappelle que les préavis contestés par HR Rail, l'employeur juridique des cheminots, se terminent ce vendredi 3 juin à 22 heures. La réunion entre syndicats et directions des entreprises ferroviaires a débuté vers 10h vendredi au siège de HR Rail. Elle était toujours en cours après 12h30. (Belga)

Dans un communiqué, envoyé au lendemain d'une réunion de son bureau exécutif national et alors que syndicats et directions ferroviaires sont à nouveau autour de la table pour tenter de trouver une solution au conflit social né d'une circulaire sur les jours de crédit, la CGSP Cheminots déplore "le climat social détestable" au sein des entreprises ferroviaires, "avec le recours systématique aux huissiers de justice, le dépôt de plaintes auprès des tribunaux et l'annonce de sanctions à l'égard des grévistes". Le syndicat reproche également aux directions de manquer "d'esprit constructif" et de présenter des textes "pratiquement identiques à l'issue des deux dernières réunions". "Dans ces conditions et à défaut d'avancées significatives dans les prochaines heures, le bureau exécutif national a mandaté le secrétariat national pour le dépôt d'un préavis de grève reconductible", avertit encore la CGSP Cheminots, qui rappelle que les préavis contestés par HR Rail, l'employeur juridique des cheminots, se terminent ce vendredi 3 juin à 22 heures. La réunion entre syndicats et directions des entreprises ferroviaires a débuté vers 10h vendredi au siège de HR Rail. Elle était toujours en cours après 12h30. (Belga)