L'absence des travailleurs partis en grève sans préavis entre le 25 et le 30 mai sera considérée comme injustifiée, précisent les comités de direction. Qu'importe le nombre de jours non prestés, une amende de 12,5 euros sera retenue sur leur prime de productivité. De plus, une "sévère réprimande" sera inscrite dans leur dossier. (Belga)

L'absence des travailleurs partis en grève sans préavis entre le 25 et le 30 mai sera considérée comme injustifiée, précisent les comités de direction. Qu'importe le nombre de jours non prestés, une amende de 12,5 euros sera retenue sur leur prime de productivité. De plus, une "sévère réprimande" sera inscrite dans leur dossier. (Belga)