"Dans le dialogue social, le nouveau directeur des ressources humaines, Antoine Leclerq, a une approche qui ne plaît pas aux travailleurs", explique Gianni Angelucci (FGTB Metal). "En quelques mois, il a réussi à se mettre tout le personnel à dos car il ne respecte pas les ouvriers", ajoute-t-il. Les travailleurs l'invitent donc à "réfléchir à l'extérieur de l'entreprise".

"Tant que le directeur des ressources humaines ne nous fait pas de propositions correctes et ne change pas son attitude, nous mènerons des actions", ajoute le responsable syndical. "Le ton pourrait se durcir mercredi", menace-t-il enfin.

La FN Herstal emploie 535 ouvriers dont près de 400 sont affiliés à la FGTB.

Trends.be avec Belga

"Dans le dialogue social, le nouveau directeur des ressources humaines, Antoine Leclerq, a une approche qui ne plaît pas aux travailleurs", explique Gianni Angelucci (FGTB Metal). "En quelques mois, il a réussi à se mettre tout le personnel à dos car il ne respecte pas les ouvriers", ajoute-t-il. Les travailleurs l'invitent donc à "réfléchir à l'extérieur de l'entreprise". "Tant que le directeur des ressources humaines ne nous fait pas de propositions correctes et ne change pas son attitude, nous mènerons des actions", ajoute le responsable syndical. "Le ton pourrait se durcir mercredi", menace-t-il enfin. La FN Herstal emploie 535 ouvriers dont près de 400 sont affiliés à la FGTB. Trends.be avec Belga