"La science est claire: le monde doit agir maintenant si nous voulons éviter les pires conséquences du changement climatique", alerte Sunder Pichai, le CEO de Google. Google compte dès lors utiliser, d'ici 2030, une énergie sans carbone 24 heures sur 24 et sept jours sur sept dans tous ses centres de données et campus à travers la planète, affirmant être la première grande entreprise au monde à prendre un tel engagement. Même si cela est "beaucoup plus difficile que l'approche traditionnelle qui consiste à faire correspondre la consommation d'énergie avec les énergies renouvelables". Le géant américain a également éliminé tout son héritage carbone (couvrant toutes ses émissions opérationnelles avant qu'il ne devienne neutre en carbone en 2007) par l'achat de compensations carbone de haute qualité. Cela signifie que l'empreinte carbone nette de Google sur toute sa durée de vie est désormais nulle, souligne-t-il, affirmant être la première grande entreprise à y parvenir. Google explique vouloir investir dans les technologies "pour aider ses partenaires et les populations du monde entier à faire des choix durables". Le géant va par exemple investir dans certaines régions industrielles pour permettre l'utilisation de 5 GW de nouvelle énergie sans carbone, aider 500 villes à réduire leurs émissions de CO2 et trouver de nouvelles façons d'aider un milliard de personnes à vivre de manière plus durable grâce à ses produits, illustre-t-il. Notamment en utilisant Google Maps pour trouver des vélos en libre-service et des stations de recharge pour véhicules électriques ou via Google Flights pour trier les options de vols en fonction de leur empreinte carbone. Selon Google, ces engagements créeront directement plus de 20.000 nouveaux emplois dans le secteur des énergies propres et les industries connexes d'ici 2025, aux États-Unis et dans le monde entier. (Belga)

"La science est claire: le monde doit agir maintenant si nous voulons éviter les pires conséquences du changement climatique", alerte Sunder Pichai, le CEO de Google. Google compte dès lors utiliser, d'ici 2030, une énergie sans carbone 24 heures sur 24 et sept jours sur sept dans tous ses centres de données et campus à travers la planète, affirmant être la première grande entreprise au monde à prendre un tel engagement. Même si cela est "beaucoup plus difficile que l'approche traditionnelle qui consiste à faire correspondre la consommation d'énergie avec les énergies renouvelables". Le géant américain a également éliminé tout son héritage carbone (couvrant toutes ses émissions opérationnelles avant qu'il ne devienne neutre en carbone en 2007) par l'achat de compensations carbone de haute qualité. Cela signifie que l'empreinte carbone nette de Google sur toute sa durée de vie est désormais nulle, souligne-t-il, affirmant être la première grande entreprise à y parvenir. Google explique vouloir investir dans les technologies "pour aider ses partenaires et les populations du monde entier à faire des choix durables". Le géant va par exemple investir dans certaines régions industrielles pour permettre l'utilisation de 5 GW de nouvelle énergie sans carbone, aider 500 villes à réduire leurs émissions de CO2 et trouver de nouvelles façons d'aider un milliard de personnes à vivre de manière plus durable grâce à ses produits, illustre-t-il. Notamment en utilisant Google Maps pour trouver des vélos en libre-service et des stations de recharge pour véhicules électriques ou via Google Flights pour trier les options de vols en fonction de leur empreinte carbone. Selon Google, ces engagements créeront directement plus de 20.000 nouveaux emplois dans le secteur des énergies propres et les industries connexes d'ici 2025, aux États-Unis et dans le monde entier. (Belga)