Le projet était une initiative de la division 'X', la labo d'innovations de Google. "Nous avons travaillé avec une série de partenaires durant le développement mais nous n'avons pas réussi à maintenir les coûts suffisamment bas pour que l'entreprise soit viable à long terme", a expliqué le responsable de Loon, Alastair Westgarth. Selon les experts, le problème était également que de nombreux habitants des zones défavorisées n'ont souvent pas les moyens nécessaires pour accéder à internet. L'année dernière, Alphabet avait déjà arrêté un autre projet: Makani, dans lequel ils ont essayé de générer de l'énergie éolienne à l'aide de cerfs-volants gigantesques. (Belga)

Le projet était une initiative de la division 'X', la labo d'innovations de Google. "Nous avons travaillé avec une série de partenaires durant le développement mais nous n'avons pas réussi à maintenir les coûts suffisamment bas pour que l'entreprise soit viable à long terme", a expliqué le responsable de Loon, Alastair Westgarth. Selon les experts, le problème était également que de nombreux habitants des zones défavorisées n'ont souvent pas les moyens nécessaires pour accéder à internet. L'année dernière, Alphabet avait déjà arrêté un autre projet: Makani, dans lequel ils ont essayé de générer de l'énergie éolienne à l'aide de cerfs-volants gigantesques. (Belga)