Les blocages des sites de la société pétrolière Total à Wandre, Wierde et Feluy ont continué lundi matin. Selon Total, la pénurie de carburant n'est toutefois pas à l'ordre du jour. "On ne parle pas de pénurie car les raffineries continuent à produire", a indiqué Pascal de Crem, porte-parole de Total Belgique. "Certaines stations sont peut-être à sec mais nous avons adapté notre logistique, ce qui peut parfois prendre du temps en termes de livraison. Mais il n'y a pas de souci à se faire dans le réseau des stations, il y a du produit." Total a mandaté dès samedi des huissiers auprès des manifestants qui ont reçu des astreintes en cas de poursuite des blocages. "Nous avons utilisé des huissiers pour essayer de faire lever les blocages mais ce ne fut pas efficace et nous essayons de voir s'il existe d'autres moyens. Nous sommes ainsi en négociations avec les autorités locales", a poursuivi Pascal de Crem, confirmant que certains pompistes regrettent le manque de soutien de la police. "Nous n'agirons pas sans l'appui des autorités." Le porte-parole de Total insiste sur la volonté de l'entreprise pétrolière d'éviter tout dérapage et de faire preuve de toute la prudence voulue envers ses chauffeurs et ses dépôts notamment. (Belga)