Selon DATS 24, la situation ne s'améliore pas. "Si les actions continuent, l'impact sera ressenti aussi en Flandre", a précisé Raf Flebus, business unit manager chez DATS 24. Malgré un réseau plus petit en Wallonie, la demande est plus forte car des gens commencent à faire des réserves. Des automobilistes font le plein et emportent des jerrycans. Le dépôt de Feluy, qui est de nouveau bloqué jeudi après-midi par des protestataires, est l'un des plus importants d'Europe et dessert la quasi totalité de la Wallonie à l'exception de Liège. DATS 24 ne permet plus à ses chauffeurs d'utiliser le dépôt pour des raisons de sécurité. Un camion de la société a été incendié par des protestataires. Comme les chaînes de stations-service s'approvisionnent ailleurs, principalement en Flandre pour desservir le reste du pays, des dépôts risquent d'arriver à sec. Certains médias rapportaient jeudi que des stations Total en Flandre connaissaient des pénuries mais selon le porte-parole, il ne s'agissait que de problèmes temporaires liés au fait qu'un camion a dû circuler plus longtemps que prévu. (Belga)

Selon DATS 24, la situation ne s'améliore pas. "Si les actions continuent, l'impact sera ressenti aussi en Flandre", a précisé Raf Flebus, business unit manager chez DATS 24. Malgré un réseau plus petit en Wallonie, la demande est plus forte car des gens commencent à faire des réserves. Des automobilistes font le plein et emportent des jerrycans. Le dépôt de Feluy, qui est de nouveau bloqué jeudi après-midi par des protestataires, est l'un des plus importants d'Europe et dessert la quasi totalité de la Wallonie à l'exception de Liège. DATS 24 ne permet plus à ses chauffeurs d'utiliser le dépôt pour des raisons de sécurité. Un camion de la société a été incendié par des protestataires. Comme les chaînes de stations-service s'approvisionnent ailleurs, principalement en Flandre pour desservir le reste du pays, des dépôts risquent d'arriver à sec. Certains médias rapportaient jeudi que des stations Total en Flandre connaissaient des pénuries mais selon le porte-parole, il ne s'agissait que de problèmes temporaires liés au fait qu'un camion a dû circuler plus longtemps que prévu. (Belga)