En janvier dernier, plein d'enthousiasme, Geoffroy Uyttenhove démissionne de son poste chez VOO pour lancer sa start-up. Son concept : créer une plateforme en ligne permettant aux syndics non professionnels de gérer leur copropriété.
...

En janvier dernier, plein d'enthousiasme, Geoffroy Uyttenhove démissionne de son poste chez VOO pour lancer sa start-up. Son concept : créer une plateforme en ligne permettant aux syndics non professionnels de gérer leur copropriété. En mars, les assemblées générales de copropriétaires sont annulées par arrêté royal. Elles ne reprendront pas avant le mois de septembre. "Au début, j'ai appelé tous nos clients potentiels pour faire le forcing. Mais c'était le début du confinement, ils pensaient à autre chose. C'était peine perdue. Je me suis dit : On fait quoi ? On arrête tout ?", évoque Geoffroy Uyttenhove. Son projet a du plomb dans l'aile. Mais l'entrepreneur, qui est soutenu par Digital Attraxion, ne se décourage pas. Première décision : il coupe les vannes du marketing en ligne. Finies les dépenses publicitaires devenues inutiles sur Google et Facebook. Deuxième décision : il amorce une réflexion avec son partenaire Axa sur un autre mode de promotion et de distribution de sa plateforme. "Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il fallait faire quelque chose de plus ambitieux, pour qu'on sorte grandis de la crise du Covid", pointe Geoffroy Uyttenhove. Plutôt que d'attaquer une par une les 100.000 copropriétés gérées par des non-professionnels en Belgique, l'entrepreneur se met dans la roue d'Axa, leader belge de l'assurance habitation, qui va de son côté proposer à ses clients le service développé par Syndic4You.Maintenant que les assemblées générales reprennent, la start-up peut reprendre la commercialisation de sa plateforme, sur laquelle elle a pu travailler pendant les derniers mois. Rétrospectivement, Geoffroy Uyttenhove se félicite du timing : "Je suis convaincu que c'était le bon moment pour créer ma boîte".