En 2013, les effets négatifs liés au périmètre et au change sont en partie compensés par la hausse des ventes de gaz et d'électricité en France en raison d'un climat froid durant les deux premiers trimestres L'an dernier, GDF Suez a engrangé un résultat net récurrent de 3,4 milliards d'euros et a reversé 1,5 euro de dividende par action.

L'Ebitda s'est élevé à 13,4 milliards d'euros, en baisse brute de 8,1%. "Les résultats opérationnels du Groupe en 2013 sont solides et confortent notre stratégie dans un contexte économique très difficile en Europe dans la production d'électricité thermique et le stockage de gaz naturel", explique Gérard Mestrallet, président directeur général de GDF Suez.

Pour 2014, le groupe prévoit un résultat net récurrent de 3,3 à 3,7 milliards d'euros et des investissements nets entre 6 et 8 milliards d'euros.

"GDF Suez revoit à la hausse ses objectifs pour 2014. Par ailleurs, nous allons accélérer notre politique d'investissements de croissance, déjà la plus ambitieuse du secteur. Notre stratégie est claire: être l'énergéticien de référence sur les marchés à forte croissance et leader de la transition énergétique en Europe", a indiqué le directeur général. En Europe, le producteur d'électricité va continuer à s'adapter à la mutation profonde du secteur énergétique et cibler ses priorités de développement dans les énergies renouvelables.

En 2013, les effets négatifs liés au périmètre et au change sont en partie compensés par la hausse des ventes de gaz et d'électricité en France en raison d'un climat froid durant les deux premiers trimestres L'an dernier, GDF Suez a engrangé un résultat net récurrent de 3,4 milliards d'euros et a reversé 1,5 euro de dividende par action. L'Ebitda s'est élevé à 13,4 milliards d'euros, en baisse brute de 8,1%. "Les résultats opérationnels du Groupe en 2013 sont solides et confortent notre stratégie dans un contexte économique très difficile en Europe dans la production d'électricité thermique et le stockage de gaz naturel", explique Gérard Mestrallet, président directeur général de GDF Suez. Pour 2014, le groupe prévoit un résultat net récurrent de 3,3 à 3,7 milliards d'euros et des investissements nets entre 6 et 8 milliards d'euros. "GDF Suez revoit à la hausse ses objectifs pour 2014. Par ailleurs, nous allons accélérer notre politique d'investissements de croissance, déjà la plus ambitieuse du secteur. Notre stratégie est claire: être l'énergéticien de référence sur les marchés à forte croissance et leader de la transition énergétique en Europe", a indiqué le directeur général. En Europe, le producteur d'électricité va continuer à s'adapter à la mutation profonde du secteur énergétique et cibler ses priorités de développement dans les énergies renouvelables.