Depuis 2019, l'entreprise, filiale de la Française de l'énergie, exploite déjà deux unités semblables. Ces moteurs à gaz permettent de convertir en électricité le gaz de mine stocké dans l'ancien puits de mine. Selon Gazonor, la puissance désormais installée est de 7,5 MW. L'électricité produite est ensuite injectée sur le réseau de distribution. "Désignées" pour produire également de la chaleur à partir du moteur et des échappements, les unités n'en produisent pas sur le site d'Anderlues, ce dernier n'étant pas relié à un réseau de chaleur. A quelques kilomètres du puits de mine d'Anderlues, un autre site minier, situé à Fontaine-l'Evêque, est l'objet actuellement d'une campagne de tests menés par Gazonor. L'entreprise tente de voir si les deux puits de mine sont connectés l'un à l'autre. (Belga)

Depuis 2019, l'entreprise, filiale de la Française de l'énergie, exploite déjà deux unités semblables. Ces moteurs à gaz permettent de convertir en électricité le gaz de mine stocké dans l'ancien puits de mine. Selon Gazonor, la puissance désormais installée est de 7,5 MW. L'électricité produite est ensuite injectée sur le réseau de distribution. "Désignées" pour produire également de la chaleur à partir du moteur et des échappements, les unités n'en produisent pas sur le site d'Anderlues, ce dernier n'étant pas relié à un réseau de chaleur. A quelques kilomètres du puits de mine d'Anderlues, un autre site minier, situé à Fontaine-l'Evêque, est l'objet actuellement d'une campagne de tests menés par Gazonor. L'entreprise tente de voir si les deux puits de mine sont connectés l'un à l'autre. (Belga)