Les malfrats peuvent facilement s'inscrire comme "administrateur délégué" d'une entreprise et avoir ensuite accès aux comptes de la firme, rapportent mercredi les journaux de Mediahuis et De Tijd.

Une dizaine d'entreprises de Termonde, Furnes et Anvers ont été confrontées à des tentatives d'escroquerie. Ces tentatives auraient toutefois échoué jusqu'à présent.

L'avocat Jan Tuerlinckx, qui défend les intérêts des entreprises concernées, est surpris de la facilité pour s'inscrire comme administrateur délégué dans le Moniteur belge. "Il faut imprimer un formulaire standard, le remplir et le déposer auprès du registre d'un tribunal de commerce comme nouvel administrateur délégué. Une signature au dos du formulaire et l'affaire est réglée", explique-t-il.

"Dix jours plus tard, la modification est apportée dans le Moniteur et on peut avoir accès au capital et aux comptes", ajoute-t-il.

Les malfrats peuvent facilement s'inscrire comme "administrateur délégué" d'une entreprise et avoir ensuite accès aux comptes de la firme, rapportent mercredi les journaux de Mediahuis et De Tijd.Une dizaine d'entreprises de Termonde, Furnes et Anvers ont été confrontées à des tentatives d'escroquerie. Ces tentatives auraient toutefois échoué jusqu'à présent.L'avocat Jan Tuerlinckx, qui défend les intérêts des entreprises concernées, est surpris de la facilité pour s'inscrire comme administrateur délégué dans le Moniteur belge. "Il faut imprimer un formulaire standard, le remplir et le déposer auprès du registre d'un tribunal de commerce comme nouvel administrateur délégué. Une signature au dos du formulaire et l'affaire est réglée", explique-t-il."Dix jours plus tard, la modification est apportée dans le Moniteur et on peut avoir accès au capital et aux comptes", ajoute-t-il.