Les chaînes entendent toutefois "maintenir le projet tel qu'il a été présenté" et répondre à l'institution dans un délai de trois semaines, a indiqué le président du directoire de M6, proposé comme futur PDG du nouvel ensemble. Le rapport pointe notamment "des problèmes de concurrence significatifs" dans la publicité télévisuelle, a évoqué M. de Tavernost, et les "remèdes" envisagés pour y remédier "ne permettraient pas de bâtir un projet industriel cohérent" et conduiraient les chaînes à renoncer à leur projet. Les parties concernées seront auditionnées par le collège de l'Autorité de la concurrence les 5 et 6 septembre, ont précisé dans des communiqués les groupes Bouygues, premier actionnaire de TF1, et RTL, qui possède M6. La décision finale attendue en octobre reviendra à ce collège, qui n'est pas tenu de suivre l'avis des services d'instruction. Un regroupement de TF1 et de M6 donnerait naissance à un géant français sur le marché des droits audiovisuels, de la distribution de chaînes et de la publicité télévisuelle, avec environ 75% du chiffre d'affaires français de ce dernier secteur. Annoncé en mai 2021, ce projet est censé être finalisé début 2023, après avoir également reçu l'accord de l'Arcom (ex-CSA), prévu pour novembre. (Belga)

Les chaînes entendent toutefois "maintenir le projet tel qu'il a été présenté" et répondre à l'institution dans un délai de trois semaines, a indiqué le président du directoire de M6, proposé comme futur PDG du nouvel ensemble. Le rapport pointe notamment "des problèmes de concurrence significatifs" dans la publicité télévisuelle, a évoqué M. de Tavernost, et les "remèdes" envisagés pour y remédier "ne permettraient pas de bâtir un projet industriel cohérent" et conduiraient les chaînes à renoncer à leur projet. Les parties concernées seront auditionnées par le collège de l'Autorité de la concurrence les 5 et 6 septembre, ont précisé dans des communiqués les groupes Bouygues, premier actionnaire de TF1, et RTL, qui possède M6. La décision finale attendue en octobre reviendra à ce collège, qui n'est pas tenu de suivre l'avis des services d'instruction. Un regroupement de TF1 et de M6 donnerait naissance à un géant français sur le marché des droits audiovisuels, de la distribution de chaînes et de la publicité télévisuelle, avec environ 75% du chiffre d'affaires français de ce dernier secteur. Annoncé en mai 2021, ce projet est censé être finalisé début 2023, après avoir également reçu l'accord de l'Arcom (ex-CSA), prévu pour novembre. (Belga)