Frédéric Mion (Sciences Po): "On n'apprend jamais autant que de gens différents de soi"

13/12/18 à 12:05 - Mise à jour à 12:07
Du Trends-Tendances du 06/12/18

Frédéric Mion dirige depuis six ans Sciences Po, la prestigieuse école parisienne, qui a formé un millier de nos compatriotes. Il nous parle des projets de son institution, de la concurrence internationale, de l'Europe et de la nécessité de s'ouvrir aux diversités du monde.

Comment former ceux qui dirigeront le monde de demain ? Une question d'une brûlante actualité lorsque l'on voit la marche erratique des Nations aujourd'hui. L'Institut d'études politiques de Paris (mieux connu sous sa forme abrégée de " Sciences Po ") est un des creusets d'où sortent ces élites. Dans les classements internationaux, l'école est la quatrième université en sciences politiques, derrière un trio anglo-saxon (Harvard, Oxford, Princeton). Elle attire de nombreux Belges. Ils sont environ un millier à être déjà sortis de Sciences Po. Et une bonne centaine d'étudiants de notre pays font actuellement leurs études sur un des sept campus de l'institution, répartis dans Paris et six autres villes de France.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires