La cour a déclaré "Jérôme Kerviel partiellement responsable du préjudice" subi par son ancien employeur. L'ex-trader, 39 ans, a déjà été définitivement condamné au pénal à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour des manoeuvres boursières frauduleuses ayant abouti, en 2008, à 4,9 milliards de pertes pour la banque. (Belga)