Les hébergements collectifs touristiques (de l'hôtel au camping) de France métropolitaine ont enregistré un total de 262 millions de nuitées entre mai et septembre, en baisse de 2,5% par rapport à la saison 2015, qui faisait suite à une hausse de 3% à l'été 2014. La clientèle française a mieux résisté que la clientèle étrangère, avec -1% de baisse de la fréquentation contre -5,5%. C'est surtout dans les zones urbaines que le recul a été le plus fort (-5%), et notamment à dans l'agglomération parisienne (-12,7%) malgré une progression de 1% dans les villes de province, souligne l'Insee. La saison a été particulièrement mauvaise pour le littoral (-3,6%), notamment pénalisée en son début "par la météo et des ponts moins nombreux qu'en 2015". Le repli des nuitées a été particulièrement fort en Provence-Alpes-Côte d'Azur (-8,6%) dans le Sud-Est, surtout en août et septembre, dans les hôtels du littoral, "en partie en raison de l'impact de l'attentat de Nice le 14 juillet", est-il souligné. (Belga)