La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies de renoncer à un mouvement d'avion sur six entre 07H00 et 14H00 pour des raisons de sécurité car une grève des pompiers contraint à fermer une partie des pistes du premier aéroport français, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'administration. Mobilisés depuis jeudi, les pompiers de l'aéroport situé au nord-est de Paris revendiquent une prime et une revalorisation de leur grille de salaires, selon les syndicats. En outre vendredi, les salariés des plates-formes aéroportuaires parisiennes sont appelés par une intersyndicale à rejoindre une grève "multisectorielle", comprenant le Groupe ADP (Aéroports de Paris) et ses sous-traitants, pour réclamer également des augmentations de salaires. Ce mouvement social, avec des rassemblements prévus à CDG et Orly (au sud de Paris), risque de ralentir les flux de passagers à l'approche des installations ainsi qu'aux postes d'inspection filtrage. Le tri des bagages pourrait également être affecté. La DGAC n'a pas demandé d'annulations de vols préventives à Orly. ADP a invité les passagers à arriver en avance, à savoir "trois heures (avant le décollage prévu) pour un vol international, deux heures pour un vol intérieur ou européen". (Belga)

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies de renoncer à un mouvement d'avion sur six entre 07H00 et 14H00 pour des raisons de sécurité car une grève des pompiers contraint à fermer une partie des pistes du premier aéroport français, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'administration. Mobilisés depuis jeudi, les pompiers de l'aéroport situé au nord-est de Paris revendiquent une prime et une revalorisation de leur grille de salaires, selon les syndicats. En outre vendredi, les salariés des plates-formes aéroportuaires parisiennes sont appelés par une intersyndicale à rejoindre une grève "multisectorielle", comprenant le Groupe ADP (Aéroports de Paris) et ses sous-traitants, pour réclamer également des augmentations de salaires. Ce mouvement social, avec des rassemblements prévus à CDG et Orly (au sud de Paris), risque de ralentir les flux de passagers à l'approche des installations ainsi qu'aux postes d'inspection filtrage. Le tri des bagages pourrait également être affecté. La DGAC n'a pas demandé d'annulations de vols préventives à Orly. ADP a invité les passagers à arriver en avance, à savoir "trois heures (avant le décollage prévu) pour un vol international, deux heures pour un vol intérieur ou européen". (Belga)