Une confiance négative signifie que davantage de pessimistes que d'optimistes se trouvent parmi les sondés. En août, le baromètre affiche -3,1, tandis que l'indicateur était de +1 en juillet.

"Dans l'industrie manufacturière, le pessimisme des entrepreneurs a touché toutes les composantes, et plus particulièrement l'appréciation du carnet de commandes total", détaille la BNB. Alors qu'il s'était amélioré trois mois de suite, le climat des affaires dans les services aux entreprises s'est également détérioré.

Dans la construction, "la dégradation du climat des affaires est la conséquence d'une vive contraction du nombre de nouvelles commandes reçues et d'une appréciation beaucoup plus défavorable du carnet de commandes total".

La confiance s'est aussi affaiblie dans le commerce, principalement à cause d'une "sensible détérioration des perspectives en matière d'emploi". Les prévisions de la demande continuent à s'assombrir. La baisse de la confiance en août est le plus gros recul mensuel enregistré depuis août 2011, selon l'agence d'informations financières Bloomberg.

Belga