Parmi leurs exigences, figure notamment le rejet de l'accord adopté par une majorité de travailleurs en début de semaine. De nombreux travailleurs des fournisseurs ont répondu négativement à la consultation de lundi, lors de laquelle la reprise de la production a été entérinée. Ils demandent dès lors que leurs votes et ceux des travailleurs de Ford Genk soient comptés séparément, avec la nécessité d'arriver à une majorité de part et d'autre.

Ils exigent également que les négociations sur le plan social reprennent au plus vite. Lors de celles-ci, les syndicats des fournisseurs devront être aussi nombreux que ceux de Ford et les travailleurs devront obtenir les mêmes conditions, souligne-t-on.

Il y a cependant peu de chances qu'une suite favorable soit donnée à ces revendications.

Parmi leurs exigences, figure notamment le rejet de l'accord adopté par une majorité de travailleurs en début de semaine. De nombreux travailleurs des fournisseurs ont répondu négativement à la consultation de lundi, lors de laquelle la reprise de la production a été entérinée. Ils demandent dès lors que leurs votes et ceux des travailleurs de Ford Genk soient comptés séparément, avec la nécessité d'arriver à une majorité de part et d'autre. Ils exigent également que les négociations sur le plan social reprennent au plus vite. Lors de celles-ci, les syndicats des fournisseurs devront être aussi nombreux que ceux de Ford et les travailleurs devront obtenir les mêmes conditions, souligne-t-on. Il y a cependant peu de chances qu'une suite favorable soit donnée à ces revendications.